Le calendula – souci officinal

Le Calendula également appelé « souci » est une plante qui regroupe  différentes sortes de son espèce
Il appartient à la famille des Astéracées, tout comme la pâquerette, la marguerite, le pissenlit et bien d’autres fleurs connues.
On trouve le calendula au jardin (sous sa forme cultivée) mais également dans les prés et bords de chemins sous sa forme sauvage (Souci des prés).
C’est une plante annuelle très courante qui possède des inflorescences oranges ou jaunes
Sa composition moléculaire  est intéressante, elle renferme des flavonoïdes (antioxydants), des caroténoïdes (précurseurs de la vitamine A) ou du mucilage (adoucissant)
En médecine naturelle, on utilise principalement les fleurs (fraiches ou séchées) en tisanes, mais en donnant priorité aux capitules floraux entiers et non aux les pétales séparées.
Cette magnifique plante, tant par la beauté de sa fleur, que par son usage, s’utilise en soins externes tout comme en soins internes.
En externe, il est très intéressant de lui faire prendre la forme du macérât huileux, qui à son tour pourra être transformé en baume, car ces deux préparations apportent des vertus considérables

Autre usage intéressant et efficace, le cataplasme de fleurs fraiches, écrasées dans une huile neutre, à appliquer en cas de brûlure.
Mais elle est généreuse en bienfaits et c’est pour cela qu’on l’utilisera :

  • Contre l’acné pour ses effets adoucissant et régénérateur de la peau. 
    Il permet de calmer les démangeaisons de façon immédiate, mais il travaille parallèlement en profondeur sur la régénération cellulaire.
  • Contre l’eczéma : pour ses effets anti-inflammatoire, antifongique et antibactérien. 
    Il nettoie profondément la peau, grâce à sa forte concentration en flavonoïdes.
    Les zones endommagées et les lésions pourront disparaitre et laisser place à de nouveaux tissus sains. Les deux formes (macérât ou baume) et tisanes, peuvent très bien se combiner et travailler en synergie
  • Contre les varices ou jambes lourdes : pour ses puissants effets de stimulant ce la circulation lymphatique et sanguine en facilitant le retour veineux au niveau sanguin, et en nettoyant les tissus via le système lymphatique
  • Contre les gingivites et en bain de bouche : pour ces effets réparateur et adoucissant interne des muqueuses
  • En cas de brûlure : pour son action, puissante et reconnue qui régénère les cellules en plus de ses vertus anti-inflammatoires
    Pratiquement parlant, il faut appliquer dès que possible une épaisse couche de baume
  • Pour les démangeaisons du cuir chevelu : toujours pour son action régénératrice des cellules. Dans ce cas, on l’utilise en bain d’huile à laisser agir pendant 30 minutes avant lavage et rinçage

Par contre, comme toute plante, l’utilisation du Calendula peut entraîner des effets indésirables ou des réactions allergiques. Il est donc prudent d’y aller progressivement et de faire un test d’application/réaction sur une petite zone de la peau.
En cas de grossesse il peut être utilisé, avec précaution et en divisant les doses par 2, mais en soins externes uniquement.